Mes Dernières Chroniques



1 mai 2016

Les lumières de Paris, tome 1 : Pauline, Demoiselle des grands magasins de Gwenaële Barussaud

Tombée dessus par pur hasard, je me suis laissée tenter par Les lumières de Paris, tome 1 : Pauline, Demoiselle des grands magasins de Gwenaële Barussaud dont la couverture m’avait attiré l’œil. Ce livre qui nous plonge dans le Paris du XIXème siècle, est un livre léger qui se lit assez vite et qui m’a permis de passer un bon moment de détente.

Titre : Les lumières de Paris, tome 1 : Pauline, Demoiselle des grands magasins
Auteur : Gwenaële Barussaud
Editeur : Fleurus
Parution : 2015
Pages : 328

Résumé de l’éditeur :
1866. Paris est en ébullition. Napoléon III a juré de faire de la ville « la capitale la plus brillante de l’Europe ». Pauline et ses sœurs, fraîchement débarquées du Havre, découvrent, ébahies, les boulevards, les théâtres et les grands magasins. Mais lorsqu’on a seize ans, plus de mère et peu de fortune, les lumières de la vie parisienne semblent inaccessibles… Pauline est pourtant déterminée à prendre sa part dans la marche du siècle. Séduite par le luxe de l’Elégance parisienne, le grand magasin édifié par le célèbre Emile Beauvincard, elle réussit à s’y faire embaucher et grimpe peu à peu les échelons. Mais lorsque ses sœurs réclament son aide, sa carrière se trouve menacée. Pauline réussira-t-elle à protéger sa famille sans abandonner ses ambitions ? Dans son ascension fulgurante, restera-t-il une place pour celui qui a juré de l’aider et l’aime en secret ?

Mon Avis


L’histoire nous plonge en plein XIXème siècle et nous fait suivre la vie de Pauline une jeune fille qui, après la mort de sa mère, décide de partir à Paris avec ses deux sœurs. Ne voulant plus être un poids pour sa tante et son oncle, et souhaitant travailler dans la mode, Paris est la destination idéale pour commencer cette nouvelle vie. Attirée par une vitrine de mode très luxuriante, elle décide de tenter sa chance et de s’y faire embaucher.

C’est le début de sa vie palpitante à l’Elégance Parisienne, la boutique de ses rêves. Mais tout n’est pas aussi facile qu’elle le pensait. Devant vivre sur place, elle va devoir trouver une solution pour ses sœurs, sans oublier que la vie à Paris est assez cher. De plus, la vie à l’élégance Parisienne n’est pas de tout repos, entre rivalité, jalousie et travail forcené, Pauline ne va pas avoir beaucoup de repos. Nous allons donc découvrir la vie de Pauline dans ce Paris du XIXème siècle, qui va tout doucement commencer à monter les échelons à l’Elégance Parisienne.

Tout d’abord, je dois dire que j’ai apprécié de me retrouver plongée dans ce Paris du XIXème siècle alors que je n’ai pas du tout l’habitude de lire des livres se passant dans le passé (sauf
quand il y a de la magie dedans^^). Même si on ne fait qu’effleurer ce Paris, j’ai adoré me retrouver plongée dans ces rues et ces vitrines de magasins, sans parler de la mode de l’époque. J’aurais peut-être apprécié avoir plus de détails sur cette époque là.

L’héroïne Pauline est une jeune fille plutôt sympathique pleine de motivation, aventurière et avec pas mal de détermination. Elle n’hésite pas à abandonner tout ce qu’elle connaît pour partir vers l’inconnu accompagnée de ses sœurs. Elle est assez courageuse, pour beaucoup de choses, mais parfois un peu agaçante de ne pas vouloir ou oser s’absoudre d’autres règles. Mais dans l’ensemble Pauline est un personnage féminin sympathique avec qui on passe un bon moment.

Il y a aussi les deux sœurs de Pauline : Lucille, qui faute de mieux trouve un travail de domestique, et Ninon, trop jeune pour faire quoique ce soit, est sous la garde d’une nounou. Ces deux sœurs ont des personnalités assez intéressantes. Seul bémol : on ne les voient pas beaucoup, elle n’ont vraiment pas une place importante dans l’histoire, même si certains moments avec Ninon son assez touchants, et nous montrent Pauline sous un autre jour que celle du jeune fille travailleuse. J’aurais vraiment apprécié qu’elles soient plus présentes dans l’histoire, c’est dommage.

Pauline va aussi croiser sur sa route d’autres personnages, qui ne ferons que de brèves apparitions tel que  Juliette, son amie à l’Elégance Parisienne, qui heureusement apparaît dans l’autre livre : Juliette : La mode au bout des doigts. Et évidemment, dans cette histoire il y a aussi un garçon : Gaspard, un employé de l’Elégance Parisienne, qui lui s’occupe du transport. Une relation intéressante va se mettre en place, mais sans réelle surprise, tout est cousu de fil blanc, pas que ça me dérange spécialement ^^

Au final, ce livre ce lit très vite, nous plonge dans un univers agréable, mais n’a pas de réelles surprises, tout est assez prévisible, l’ensemble est assez prenant et m’a permis de passer un bon moment de détente. Ce livre est plus à destination des ados et surtout d’un public féminin. C’est un livre léger qui ma transportée dans une autre époque, le tout en légèreté. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...