Mes Dernières Chroniques



31 oct. 2015

Justice pour Louie Sam de Elizabeth Stewart

J’ai été intriguée par Justice pour Louie Sam de Elizabeth Stewart car je n’avais jamais lu de livre parlant de l’époque des pionniers, vu que je n’aime pas leur mentalité de l’époque. Rien n’a changé avec cette lecture, mais je l’ai trouvée très touchante. Une fois ma lecture commencée, j’étais très curieuse de découvrir comment toute cette histoire allait finir. Une belle lecture avec quelques beaux rebondissements, qui ne peut pas laisser indifférent.

Titre : Justice pour Louie Sam
Auteur : Elizabeth Stewart
Editeur : Thierry Magnier
Parution : 2014
Pages : 311

Résumé de l’éditeur :
Un matin en allant à l’école, les enfants Gillies découvrent le corps sans vie de leur voisin. Sans enquête, le coupable est aussitôt désigné : Louie Sam, un jeune Indien, a été vu dans les parages.
Dans cette cité de colons, située à la frontière entre les Etats-Unis et le Canada, les relations avec les Indiens natifs sont encore difficiles. Les communautés ne se mélangent pas.
Les hommes du village décident de rendre justice eux-mêmes. Ils organisent une chasse à l’homme pour capturer l’adolescent.
Mais George, l’aîné des Gillies comprend vite que la vérité n’est pas aussi simple et pose des questions, trop de questions. Pourtant si Louie Sam n’est pas coupable, qui l’est ?



Mon Avis

Ce livre, inspiré de faits réels, se déroule à la fin du XIXème siècle, dans une petite ville aux Etats-Unis près de la frontière canadienne. A cette époque les relations entre les colons blancs, et les natifs, les Indiens, étaient très compliquées, très tendues. Alors quand le corps d’un colon est retrouvé mort et qu’un Indien se trouvait à proximité du lieu du crime, il est tout de suite accusé du meurtre. Pourquoi chercher plus loin, après tout aucun colon n’aurait tué l’un des siens alors c’est forcément un indien.

Nous découvrons cette histoire depuis le point de vue du jeune Georges Gilles. Ce jeune garçon de 15 ans est l’aîné de la famille, il doit veiller sur ses frères et sœurs. Mais c’est surtout qu’il est celui qui va découvrir le corps qui va tout déclencher. Une fois le shérif arrivé et d’autres personnes, il va très vite être déclaré que le coupable est l’Indien qui a été vu dans le coin.

Cela va être le début d’événements qui vont très vite devenir hors de contrôle. Car ces pionniers aiguillés par leur haine sont prêts à tout pour rendre justice coûte que coûte, sans même se poser de questions et en se moquant de la morale. Malgré son âge Georges va se joindre à eux, même s’il ne comprend pas tout de suite l’ampleur que cette affaire risque de prendre.

J’ai aimé découvrir ce récit du point de vue de Georges car c’est encore un jeune garçon qui n’a pas trop d’idées préconçues. Il va se retrouver mêlé à une affaire qui le dépasse et il va se faire emporter par l’enthousiasme des autres colons, mais il est loin de se douter à quoi il participe réellement. Je le trouve touchant et attachant, on va le voir changer, mûrir, et se rendre compte de ce qui est bien ou pas, en se confrontant à la haine des adultes, à leur folie.

Dans ce livre, on a l’occasion de voir la mentalité des pionniers, surtout à l’égard des Indiens. A quel point la plupart se pensaient supérieurs à eux, que la terre et le reste leurs étaient du, et non aux Indiens. Ca traduit bien leur mentalité, ce qui je dois l’avouer m’a parfois agacé, mais bon c’est souvent le cas pour ça ^^

Sinon je trouve que l’histoire est bien construite, je ne me suis pas ennuyée une seconde, et j’étais très intriguée de savoir comment tout cela allait se finir. Je dois aussi avouer que cette histoire ne m’a pas laissée insensible, loin de là, car ce n’est pas très joyeux. Et je ne vous parle pas de la fin… c’est ce que je craignais mais bon comme c’était inspiré de faits réels c’était assez prévisible.

L’histoire est très bien racontée, il y a pas mal de personnages hauts en couleur, aussi divers que variés, quasiment chacun d’entre eux va jouer un rôle dans cette histoire. Le père de Georges va lui aussi avoir une part importante à jouer, et cette histoire sera l’occasion pour eux deux, de mieux se comprendre.

Ce livre peut aussi faire réfléchir les jeunes (comme les moins jeunes) à la notion du mal mais aussi aux à priori qu’on peut avoir. Car même si cette histoire se passe au XIXème siècle, on peut trouver certaines similitudes dans le présent. Cette histoire est vraiment touchante et ne peut pas laisser indifférent.

Au final, ce fut une lecture très plaisante, même si j’aurais préféré une autre fin, mais bon c’est la vie et dans la vie ce n’est pas toujours des happy-ends. Ce récit, raconté par le biais d’un jeune garçon, qui prend part à l’action en périphérie, nous permet d’avoir le recul suffisant pour mieux comprendre et aussi être plus touché. Cette lecture fut une belle découverte.

1 commentaire:

  1. malheureusement les mentalités n'ont pas vraiment changé même si les "races" ont changées.

    Celivre m'interesserait bien, merci pour cette découverte

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...