Mes Dernières Chroniques



30 août 2015

Tiré à quatre épingles de Pascal Marmet

Dès que j’ai reçu ce livre, je me suis tout de suite lancée dans la lecture de Tiré à quatre épingles de Pascal Marmet. Ce fut une lecture plaisante, avec une intrigue bien menée et des personnages sympathiques, malgré un petit bémol sur la fin un peu trop rapide et un peu due au hasard. Mais dans l’ensemble j’ai passé un bon moment en compagnie du commandant Chanel

Titre : Tiré à quatre épingles
Auteur : Pascal Marmet
Editeur : Michalon
Parution : 2015
Pages : 270

Résumé de l’éditeur :
Parmi les milliers de voyageurs, Laurent erre seul dans le hall de la gare de Lyon, l’air paumé. Il vient de rater son CAP boulangerie et sa mère l’a mis dehors. Samy, escroc à la grande gueule, le repère rapidement. Il a bien l’intention de profiter de la naïveté de ce gamin aux chaussures vertes et l’entraîne dans un cambriolage. L’appartement dans lequel ils pénètrent est une sorte d’antichambre du musée des Arts premiers et regorge de trésors africains. Mais ils tombent nez à nez avec la propriétaire et collectionneuse. Comme elle s’est blessée en tombant dans les escaliers, ils lui viennent en aide avant de s’enfuir. Pour tant, quelques heures plus tard, elle est retrouvée morte, abattue de cinq balles tirées à bout portant.
La commandant Chanel, chargé de l’enquête, s’enfonce alors dans l’étrange passé de cette victime, épouse d’un ex-préfet assassiné quai de Conti peu de temps auparavant.



Mon Avis

Je veux tout d’abord remercier Babelio, les éditions Michalon et Pascal Marmet pour ce bon petit roman policier avec lequel j’ai passé un bon moment.

Tout commence avec un jeune, un peu étrange, qui erre dans une gare de Lyon pour regarder les trains, et avec une petite particularité : il s’habille tout en vert, même les chaussures. Alors qu’il se retrouve livré à lui-même, il va se retrouver enrôler dans un cambriolage. Sur place il va découvrir un femme qui a fait une chute dans l’escalier, toujours en vie. Or après son départ, quelques temps après, celle-ci est retrouvée morte. Qui l'a tué ?Y-a-t-il un lien avec le cambriolage ? Pour quelle raison ?

C’est le commandant Chanel qui va devoir répondre à ces questions. Sur les lieux, les traces du cambriolage sont visibles mais c’est surtout l’ambiance et la décoration étrange du lieu qu’il va remarquer, car il y a plein d’objets Africains. Sans oublier qu’il va faire le lien entre la femme morte et la mort d’un ex-préfet quelques temps auparavant. Ils étaient mariés… simple coïncidence ou pas ? Chanel va donc reprendre en main l’enquête de l’ex-préfet et aussi fouiller la vie de la femme pour trouver des pistes. Mais les choses ne vont pas être faciles et son enquête va se compliquer car il est loin d’avoir trouvé tous les cadavres de son enquête.

Le commandant Chanel, est assez original, mal à l’aise en public, il est encore de la vieille école et n’a aucune femme dans son équipe, pas par sexisme, c’est juste qu’il n’en veut pas. Mais pour cette enquête il va devoir faire avec des stagiaires qui lui seront attribués contre sa volonté. Sans oublier que son train-train quotidien va être chamboulé par l’arrivée de quelqu’un. Mais rien de tout cela ne va le dévier de son enquête, la pression pour la résoudre est forte et il compte bien réussir à l’élucider même si ça ne va pas être facile surtout qu’il va chercher le fameux cambrioleur habillé en vert, et qu’il va être dur à trouver.

J’ai bien aimé la personnalité du commandant Chanel, on découvre assez rapidement qu’il n’est pas sans défaut, et c’est assez appréciable. Il est assez buté, utilise très souvent son intuition, ne se trompe que très rarement grâce à elle. Et il a la faculté d’assez bien cerner les personnalités, il a un peu les compétences d’un psy. Le personnage de Laurent est aussi assez sympathique, c’est un jeune homme un peu perdu et loin d’être comme les autres, car c’est comme si il était un peu dans son monde. Le fait de se retrouver lâché en pleine nature et devoir se retrouver tout seul avec, d’avoir loupé son CAP et d’avoir été viré de la maison, le perturbe beaucoup et sa situation m’a fait un peu ressentir de la pitié pour lui. Et son rôle va être important pour le dénouement de l’enquête.

L’histoire est bien menée, même si je dois dire que vers la fin tout s’est démêlé un peu trop vite et un peu comme par magie pour moi. Tout d’un coup, le commandant Chanel va avoir tous les éléments pour comprendre et ce, grâce à de la chance uniquement, c’est un peu dommage. Sinon l’histoire elle-même est assez complexe, et on découvre certains personnages au fur à mesure de l’enquête car beaucoup on des petits (ou gros) secrets.

De plus cette enquête est sur un fond d’art africain, mais aussi de magie et de mythes. Le petit côté surnaturel n’a pas une grande importance et, même moi qui suis adepte de fantastique, je ne trouve pas que ça apporte grand chose à l’histoire, mais bon, ce n’est pas spécialement gênant non plus. En tout cas, l’histoire permet de découvrir un peu l’art Africain, sans être trop lourd à lire, c’est assez agréable.

Je trouve que l’enquête a un bon petit rythme, doucement nous découvrons de nouveaux éléments, de nouveaux mystères et une enquête qui se complique. Avec des personnages originaux qui rendent la lecture agréable, avec des moments sympathiques. Il y a juste un petit bémol pour la fin, car la résolution de l’enquête se fait sur un coup de chance et assez rapidement. Sinon ce fut une lecture assez plaisante, j’ai passé un bon moment.

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...