Mes Dernières Chroniques



14 juin 2015

Prince Captif, tome 1 : L’esclave de C.S. Pacat

J’ai vu le livre Prince Captif, tome 1 : L’esclave de C.S. Pacat sur plusieurs blogs et je dois dire qu’au vue du résumé et des commentaires, ça m’a vraiment donné envie de le lire. Et j’ai bien eu raison de le faire, car j’ai vraiment adoré cet univers et ces personnages, dans une histoire prenante et palpitante.

Titre : Prince Captif, tome 1 : L’esclave
Auteur : C.S. Pacat
Editeur : Milady
Parution : 2015
Pages : 313

Résumé de l’éditeur :
Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère. Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Prix dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de la haïr…


Mon Avis

L’histoire est racontée par Damianos qui est couramment appelé Damen pendant tout ce tome. Trahi par son frère qui a décidé de prendre le pouvoir à la mort de leur père, il est fait prisonnier et envoyé en tant qu’esclave de plaisirs au prince de leur pays ennemis, entre autre, en gage d’accord de paix. Il ne comprend pas pourquoi son frère ne l’a pas tué plutôt que d’en faire un esclave, car il est tout de même en danger.

Mais ça vie d’esclave est loin d’être un cadeau. Déjà par sa nature, il n’est pas quelqu’un qui aime se soumettre et surtout pas à son maître. Et il doit faire attention à ne pas révéler sa véritable identité car à Vère son nom est connu et pas en bien, révéler son identité signifie signer son arrêt de mort. Mais il ne faut pas oublier que nouveau pays égal nouvelles coutumes, là bas les esclaves ne sont pas valorisés, loin de là. Ils servent à montrer la richesse du propriétaire via les bijoux qu’ils portent, servent de combattant, d’objets de paris et de spectacles et aussi d’objet sexuel. Car après tout Vère est la capitale du vice, où les relations entre hommes (maîtres et mignons) ainsi qu’entre femmes sont monnaie courante, car ils ont la hantise d’engendrer des bâtards.

Damen ne va vraiment pas s’ennuyer là où il va atterrir. Entre mensonges, manigances, violences, menaces et complots, il va avoir de quoi faire. Et il va avoir l’occasion de se rendre compte qu’à Vère les complots politiques sont beaucoup plus compliqués et complexes que ce qu’il a connu et si il veut survivre il va devoir trouver une sorte d’accord avec son nouveau maître Laurent.

Laurent est l’héritier du trône de Vère mais comme il est trop jeune pour y accéder son oncle est devenu le régent, jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge voulu. Laurent est un très beau jeune homme, mais il est froid, distant, calculateur et manipulateur, c’est un maître très dangereux pour Damen. On adhère très vite à la vision qu’a Damen sur Laurent mais au fur et à mesure de l’histoire, on commence à se poser des questions sur ses réelles intentions et ses actions.

Dans ce tome, nous suivons tout le temps Damen, qui essaie de se familiariser à sa nouvelle situation, mais être prince est dans son sang, il ne peut pas que se préoccuper de son sort, son peuple compte beaucoup pour lui et il s’inquiète. Mais d’où il est, il ne peut pas faire grand chose. Damen est un personnage très attachant, nous le voyons face à son incompréhension, sa détermination car quoi qu’il arrive, il ne veut pas baisser les bras et compte bien revenir dans son pays et y retrouver sa place. Mais il est loin de se douter de tout ce qui a pu et se manigance aussi à Vère qu’à son pays Akielos.

Pendant ma lecture, je ne me suis pas ennuyée du tout, je n’ai pas vu le temps passé, j’ai vraiment dévoré ce livre. L’écriture est fluide, on visualise très bien où ça se passe et combien, les descriptions sont très bien faites. Nous avons pleins de questions tout au long du récit, pas de temps mort, aussi bien des machinations que de l’action. Je dois dire aussi que la violence et l’esclavage sexuel ne choquent pas plus que ça car il est abordé d’une façon qui fait que ça va bien avec l’univers et que ce n’est pas abordé d’une façon sordide. Je trouve ce livre très complet avec une intrigue et des personnages très intéressants et prenants.

Au final, ce fut une très bonne lecture, qui ne m’a donné qu’une envie : lire la suite, ce que j’ai fait dans la foulée. C’est un bon mélange de suspense, d’action et des questionnements. La fin nous ouvre de nouvelles perspectives pour la suite, car ça va changer de décor. C’est donc une très belle découverte.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...