Mes Dernières Chroniques



12 juin 2015

Nina Volkovitch, tome 1 : La Lignée de Carole Trebor

Une des mes collèges de travail m’a parlé de Nina Volkovitch, tome 1 : La Lignée de Carole Trebor, elle me disait qu’il fallait que je le lise, que c’était mon style de lecture et je dois dire qu’elle avait totalement raison. J’ai vraiment accroché à cette histoire, je l’ai lu d’une seule traite. Plein d’actions, d’intrigues, de secrets avec une héroïne hors du commun et plein de révélations en perspective.

Titre : Nina Volkovitch, tome 1 : La Lignée
Auteur : Carole Trebor
Editeur : Gulf Stream
Parution : 2012
Pages : 224

Résumé de l’éditeur :
Une adolescente, une mission, un destin.
Envoyée à l’orphelinat de karakievo parce que ses parents sont considérés comme des « ennemis du peuple », Nina Volkovitch a fait le serment de s’enfuir et de retrouver sa mère, emprisonnée dans un goulag de Sibérie. Mais comment s’enfuir d’un tel lieu quand on a quinze ans, et qu’on en paraît douze ? Ce qu’elle ne sait pas, c’est que sa mère a pris soin de dissimuler de précieux indices pour l’aider à s’échapper, mais aussi pour lui révéler les dons particuliers qu’elle possède sans le savoir. Car Nina est la descendante des Volkovitch, une illustre famille qui détient des pouvoirs aussi prodigieux que terrifiants. Et c’est elle, Nina, qui représente le dernier espoir face à un ennemi plus puissant que la dictature soviétique…


Mon Avis

Dans la majorité de l’histoire, Nina est une jeune fille de seize ans, mais sa particularité  est que son corps a arrêté de grandir à un moment, elle a donc l’apparence de quelqu’un de 10-12 ans. Mais ce n’est pas sa seule particularité, on le verra au fur et à mesure de l’histoire. De plus son éducation est spéciale, elle est éduquée à la maison par sa voisine et surtout sa mère, passionnée par l’art, elle y travaille aussi, l’initie à l’art, quitte à traduire un tableau en histoire.

Après avoir réussi à survivre à la 2ème guerre mondiale en Russie, la vie de Nina va être bouleversée par l’apparition d’hommes pour arrêter sa mère, pour être coupable de crime contre sa nation. Nina va donc se trouver envoyée dans un orphelinat pour les enfants de traîtres. Mais elle n’a pas l’intention de rester là-bas, et surtout pas de laisser sa mère en prison.

Dans ce nouvel endroit, elle va devoir y trouver ses repères et trouver peut-être des alliés, ainsi qu’un plan pour s’échapper et surtout une occasion. Mais tout cela va s’avérer difficile car la vie dans l’orphelinat est loin d’être rose, elle est très stricte et il ne faut surtout pas y faire de faux pas sinon la sanction risque d’être sévère. Mais heureusement pour elle, sa mère a caché des indices pour l’aider, pour la guider, et seule Nina est en mesure de les décoder.

Nina va vivre de nombreuses choses : elle va faire de nouvelles rencontres, se faire des alliés, croiser des personnes de la MGB, se faire des ennemis, affronter les mensonges, déjouer les pièges, faire équipe pour survivre et trouver les indices tout en étant pourchassée et en se demandant à qui elle peut faire confiance. Sa situation ne va pas être facile, loin de là mais son apparence de petite fille pourra l’aider. Sans oublier qu’elle va tout doucement comprendre que sa famille a un gros secret et que ça la concerne directement.

L’univers de ce livre est vraiment très intéressant et très complet. On découvre la Russie d’après guerre et son régime, son gouvernement. On y voit le MGB, la censure des œuvres artistiques, les mensonges de l’Etat justement en rapport avec l’art, ainsi que la pauvreté et les problèmes d’accès à l’éducation.

J’ai vraiment apprécié tous les différents personnages avec qui Nina crée des liens, ils ne sont pas superficiels, leurs personnalités sont la plupart du temps attachantes avec des caractères assez variés. Et Nina elle-même est une jeune fille hors du commun, on la voit gérer les choses à sa façon, essayer de comprendre ce qu’il se passe, dans quel but et elle essaie de dépasser ses peurs.

De plus l’histoire est légèrement teintée de fantastique, mais il faudra attendre un peu pour le découvrir. Je dois dire qu’il n’y en a pas énormément mais ce n’était pas gênant, ça m’a juste rendue très curieuse sur ce que la suite allait réserver, car à la fin, on voit que Nina va avoir des explications sur tout ça et surtout quel est son héritage.

C’est donc un très bon premier tome, dès que je l’ai eu entre les mains, je l’ai lu d’une traite, c’est vraiment un récit passionnant. Je suis rentrée très facilement et rapidement dans l’histoire, j’ai même été étonnée de l’avoir fini aussi vite. Je n’ai qu’une hâte découvrir la suite et avoir l’occasion d’en apprendre un peu plus sur Nina.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...