Mes Dernières Chroniques



16 févr. 2015

L’insigne du boiteux de Thierry Berlanda

Depuis hier soir, j’ai fini de lire L’insigne du boiteux de Thierry Berlanda et voici ma chronique. J’ai vraiment bien aimé ce livre, le suspense est là tout le long du livre, on se demande qui est le criminel et ce qu’il prépare. La seule chose un peu dommage est que la révélation finale sur l’identité tombe un peu du ciel.


Résumé de l’éditeur :
Un assassin, qui se fait appeler le Prince, exécute des mères de famille sous les yeux horrifiés de leurs jeunes fils âgés de 7 ans. Opérant à l’arme blanche avec une rare sauvagerie, le meurtrier taille ses victimes en lanières. Telle est la punition qu’il inflige. Mais qui punit-il ? Et de quoi ?
Pour répondre à ces deux questions fondamentales, le commandant Falier s’adjoint les services du professeur Bareuil, spécialiste des crimes rituels, « retraité » de la Sorbonne, et de Jeanne Lumet, qui fut sa plus brillante élève. Or la jeune femme est mère d’un petit garçon de 7 ans. Détail qui n’échappera sans doute pas au Prince…




Mon Avis

Dans ce livre, nous suivons Jeanne Lumet la majorité du temps. C’est une jeune femme de trente ans, qui élève son enfant de 7 ans, qui vient de se séparer de son compagnon et qui est professeur à l’université. Sa vie est assez classique, jusqu’à une nuit où le téléphone la réveille en plein rêve. C’est la police qui lui demande de se rendre sur les lieux d’un crime, une première pour elle. Ils désirent son expertisent sur un objet trouvé sur le lieu du crime. Qui a pu leurs parler d’elle ? Ce n’est autre que son ancien d’histoire médiévale, qui lui a laissé un très mauvais souvenir, suite à leur dernière rencontre. Le jour où il a voulu dépasser les limites de professeur-élève pour un autre genre de relation.

Il y a aussi le commandant Fallier, un vieux policier qui se trouve à, à peine, six mois de la retraite. Et il se retrouve avec une enquête compliquée, avec ses supérieurs sur son dos et la presse aussi. Il est motivé pour résoudre cette affaire, mais les choses ne vont pas se passer comme il l’avait prévu, loin de là.

Il y a aussi le professeur Bareuil, ancien professeur à la Sorbonne qui désormais aide parfois la police en tant que spécialiste des crimes rituels. C’est lui qui veut que Jeanne aille sur les lieux du crime, pour lui montrer l’objet que le criminel a laissé derrière lui. C’est un homme d’âge mur, qui se balade dans un fauteuil roulant depuis une chute dans les escaliers, lors de sa dernière rencontre avec Jeanne.

Ce trio enquête sur un criminel en série, quand Jeanne est appelée, il en est à son deuxième coup. Il a une façon de faire spéciale. Il abat les résidents de la maison d’une balle dans la tête, sauf pour la mère et le fils. La mère de famille est taillée pleins de fois devant les yeux de son fils, qui est obligé de regarder. Pourquoi cette façon de faire ? Dans quel but ? Qu’est-ce qui le pousse à faire ça ? Ce son les questions auxquels ils vont devoir répondre, si ils veulent le comprendre et surtout l’arrêter.

Surtout que les choses vont se compliquer car Jeanne qui devait juste donner son avis sur l'objet trouver, va se retrouver mêlée à l'affaire d'une façon dont elle est loin de se douter. Car se trouver en possession d'un objet du criminel va attirer l'attention, et pas que d'une seule façon. Or son profil, mère d'un enfant de 7 ans peut-être dangereux car son profil correspond aux victimes.

J’ai bien aimé ce livre, il y a pas mal de suspense, l’enquête est intéressante et les personnages sympathiques avec des personnalités bien différentes mais assez complémentaire. On découvre des éléments au fur et à mesure du livre qui nous donne des indices sur la personnalité du criminel, son passé et ses raisons. Il y a aussi pas mal de fausses pistes, de coupables potentiels et de événement qui changent la situation.

Par contre, ce que je trouve dommage, c’est le manque d’indices pour trouver le véritable criminel, c’est ce qui m’a déçue le plus. On ne voit rien venir à propos de son identité. C’est le seul bémol de l’histoire, dommage qu’il se trouve juste à la fin du livre^^

J’ai donc bien aimé ce livre qui a un bon rythme et du suspense jusqu’au bout, malgré la fin qui m’a laissé un peu un sentiment mitigé. Les pages se sont tournées toutes seules, j’ai passé mon temps à essayer de trouver le coupable, et ce en vain. Je suis vraiment curieuse de lire la suite : La fureur du Prince, peut-être que ça me permettra de passer outre la révélation du criminel ^^ 

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...