Mes Dernières Chroniques



6 janv. 2015

Welcome to harmony de Juan de Dios Carlos

Je viens de finir Welcome to Harmony de Juan de Dios Garduno, un livre agréable, les pages se sont tournées toutes seules qui nous plonge dans une petite ville après le passage de la Troisième Guerre Mondiale, une guerre bactériologique.

Résumé de l’éditeur :
La Troisième Guerre mondiale a eu lieu… L’Humanité a presque disparu, décimée par des armes biologiques, et les rares survivants sont traqués par des morts-vivants conçus pour tuer. Dans la banlieue de Bangor, une simple rue sépare les trois derniers habitants de la ville.
D’un côté, Jack et sa fille Lu. De l’autre, Patrick. Deux maisons retranchées derrière des défenses improvisées, deux maisons sous la neige, dans l’hiver sans fin du Main… Loin de s’entraider, les voisins se vouent une haine farouche alors même que le monde semble toucher à sa fin.
Mais alors que les morts-vivants sont de retour, poussant les familles dans leurs derniers retranchements, la survie de tous dépendra de leur capacité à surmonter leur passé…



Mon Avis

Dans quasiment la totalité du livre, nous ne rencontrons que trois personnages, Jack et sa fille Lu, et Patrick. Ils habitent dans la même rue, ils sont même voisins mais ce la fait des années qu’ils ne se sont pas parler. Et depuis le début de la troisième guerre mondiale, que la population a fuis et qu’ils se trouvent les seuls habitants de la ville, rien à changer entre eux. Mais entre eux deux, il y a un gros passif, pourtant avant, ils étaient camarades de classe et meilleurs amis, mais un jour chacun va devoir dépasser sa rancœur si il veut sauver la vie de l’autre.

Tous au long de l’histoire, nous suivons chacun leur tour Jack et Patrick. Nous voyons comment ils font pour survivre, cloîtrer chez eux, se débrouillant comme ils peuvent pour chauffer, manger, vivre tout simplement de cet hiver sous la neige.

D’abord, il y a Patrick qui vit seul avec son chien et qui s’est constitué un stock de munitions en cas de besoin, ce qu’il n’est pas le cas quand on le rencontre. Il a qui entouré sa maison de grillage pour se protéger, mais ça n’empêche pas la solitude de l’atteindre mais heureusement pour lui qu’il a son chien, il peut lui parler et il comprend son chien, ça l’aide à tenir bon. Patrick s’est très bien organiser aussi bien chez lui que dans certains autres endroits de la ville qui peuvent lui être utile.

Il y a aussi Jack et sa petite fille Lu. Jack fait tout ce qu’il peut pour protéger sa fille, c’est tout ce qu’il lui reste et la chérie le plus au monde. Il s’est inspiré de ce qu’à fait Patrick et a lui aussi protégé sa maison avec des grillages et il a un peu améliorer le système. Mais il se sent un peu dépasser par tout ce qu’il se passe, il a très peur, c’est pour cela qu’il veut s’épuiser physiquement pour ne pas penser à ses problèmes, mais il n’y arrive pas tout le temps.

Au fur et à mesure du livres, ils vont commencer au nous livrer leurs secrets, de l’enfance jusque maintenant. Et on va pouvoir découvrir ce qu’il s’est passer pour qu’il n’y ait plus personne, qu’elles ont été les réactions pendant cette Troisième Guerre Mondiale et aussi pourquoi Jack et Patrick ne se parlent plus.

Tout va changer un jour, la petite vie tranquille, isolée, où ils n’ont besoin ou envie d’améliorer leur système de protection prend fin. Ils ont de la visite et elle est loin d’être amicale, Patrick avait entendu des rumeurs sur eux juste avant la fin des communications, mais il n’y croyait pas. Ca va être pour eux un test pour voir ce qu’ils sont capables de faire pour survivre, mais surtout pour voir si ils en veulent suffisamment à leur voisin pour les laisser mourir.

Ce livre est plutôt pas mal, pas le meilleur que j’ai lu dans ce genre car il manque un peu de suspense, d’angoisse a moi goût, mais j’ai tout de même appréciée mon plonger dans cette univers. Par contre, j’ai eu un peu de mal avec un des personnages, sa personnalité craintive / froussarde m’a un peu agacée. Mais dans l’ensemble l’histoire est intéressante, il faut juste attendre un peu pour que l’action arrive, mais ce n’est pas gênant car ça nous permet de comprendre comment ils se sont organisés et font pour vivre / survivre. C’était donc une bonne petite lecture, pas un coup de cœur, mais j'ai passé un agréable moment.


3 commentaires:

  1. Une jolie chronique ^^ Bonne année en passant !

    RépondreSupprimer
  2. j'ai vraiment apprécié cette lecture! un bon livre zombie, qui change de d'habitude!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...