Mes Dernières Chroniques



24 nov. 2014

Châtiments de Hans Koppel

Toujours dans le domaine du policier, je me suis lancée dans la lecture de Châtiments de Hans Koppel




Résumé de l’éditeur :
Quand Ylva ne rentre pas à la maison un soir après le travail, Mike, son mari, ne s’inquiète pas outre mesure. Sans doute est-elle allée boire un verre avec des collègues. Mais, au fil des heures, l’angoisse le pousse à prévenir la police, qui voit en lui le suspect numéro un. Ce que tout le monde ignore est qu’Ylva est retenue en otage à quelques mètres de chez elle, par un couple récemment installé dans le quartier. Enfermée dans leur cave, elle est quotidiennement soumise à la torture. Car Ylva doit souffrir. Elle doit payer. Comme tous les autres.




Mon Avis

Dans ce livre, on assiste à la vengeance d’un couple de parents, qui a décidé de punir les personnes, qui étaient des adolescents à l’époque, qui sont responsables de la mort de leur fille. Grâce à la confession sur son lit de mort d’un des quatre jeunes, ils vont enfin découvrir la vérité et ont décidé de se venger : œil pour œil et dent pour dent. Par contre, ils vont surtout s’acharner sur Ylva, la seule fille du groupe et cela d’une façon très perverse et violente. L’auteur nous laisse nous poser des questions sur la notion du bien et du mal, il nous montre que pour faire justice à leur fille, ce couple va commettre des horreurs, et se faire justice eux-mêmes.

Pour en revenir à Ylva, c’est une jeune femme d’une trentaine d’année qui est mariée et à un enfant, une fille. Un soir, sur le chemin pour rentrer chez elle après ça journée de travail, les choses vont basculer pour elle. Ce soir là, son mari Mike trouve un peu bizarre qu’elle ne rentre pas pour manger avec eux, mais ne s’inquiète pas plus que ça, car Ylva lui avait le matin même, qu’elle irait peut-être boire un coup avec ses collègues à la fin de sa journée. Mais les choses, l’inquiète un peu quand il voit qu’elle n’est toujours pas rentrée alors qu’il allait dormir, mais bon vu que sa femme l’a déjà trompé auparavant, il ne veut pas passer pour un faible et décide juste de l’appeler et de lui laisser un message. Mais quand le lendemain matin, il se rend compte qu’elle n’est pas revenue dormir, il s’inquiète et appelle Norr, son amie et collègue puis il contacte la police, qui le suspecte quasi immédiatement sans preuve.
Il l’ignore, pourtant sa femme sa trouve juste que l’autre côté de la rue, dans une cave insonorisée, et regarde via une caméra ce qui se passe devant sa maison, et commence à vivre un véritable enfer.

Un détail que j’ai apprécié dans ce livre, c’est qu’on a une liste de la méthode utilisée par les agresseurs pour soumettre leurs victimes, la méthode simple et efficace de la carotte et du bâton. Cette méthode possède 9 étapes, et pour chacune de ses neuf étapes on voit comment c’est mis en application sur Ylva.

Pour moi, le seul petit bémol de cette histoire est qu’il n’y a pas tellement de suspense. Car on sait quasiment dès le départ qui a enlevé Ylva, vu qu’on voit aussi l’histoire de leurs points de vue et on sait aussi la situation de Ylva tout au long du roman. La seule chose qu’on ignore est comment l’histoire va se finir et aussi on apprend dans le dernier chapitre de quoi sont responsable la fameuse « bande des quatre », la fameuse raison de la vengeance des parents, même si tout doucement on commençait à en avoir une petite idée, au fur et à mesure des différents éléments.

Donc cette lecture n’est pas un coup de cœur, mais c’était quand même une agréable lecture, avec un scénario original, une écriture fluide et des scènes assez violentes. Je suis donc un peu mitigée sur ma lecture, il manque un petit peu de suspense, qui en aurait fait une histoire palpitante, c’est un peu dommage ;) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...