Mes Dernières Chroniques



31 oct. 2014

Fenêtre sur crime de Linwood Barclay

Un petit zoom sur le livre Fenêtre sur crime de Linwood Barclay.


Résumé :
Agoraphobe et schizophrène, Thomas Kilbride n’a pas quitté sa chambre depuis quinze ans. Sa seule ouverture sur le monde : son ordinateur, et l’application Whirl360, un site de cartographie en ligne dont il mémorise chaque détail, persuadé que ses connaissances pourront servir à la CIA.
Et puis, un jour, alors qu’il arpente virtuellement les rues de Manhattan, Thomas voit, il en est sûr, le visage d’une femme à la fenêtre, asphyxiée dans un sac plastique.
Peut-on encore la sauver ? Doit-il prévenir la police ? Qui pour croire les propos d’un témoin aussi peu fiable ?
Une seule personne peut l’aider : son frère, Ray, qui avait choisi de prendre ses distances avec la folie de Thomas.
Cette fois pourtant… Et si Thomas avait réellement assisté à un meurtre ? Et s’il y avait un tueur en liberté ? Et si tout cela n’était que le début d’une terrifiante course-poursuite ?



J’ai vraiment apprécié ce roman, c’est le premier roman de Linwood Barclay que je lis, et ce n’est sûrement pas le dernier que je vais lire ^^

Le roman commence directement avec la mise en place des personnages et de toutes les intrigues. Car, en effet, il n’y a pas qu’un seul mystère a résoudre, il y a un meurtre probable, des secrets d’enfance, un complot et un accident qui n’est peut être pas un accident. Donc c’est plutôt chargé, il y a pas mal d’éléments à prendre en compte, ce qui peut freiner certaines personnes de le lire. Mais dans mon cas, j’ai trouvé l’histoire tellement intéressante que j’ai très vite tourné les pages.

Les deux personnages principaux sont Ray et Thomas Kilbride, deux frères très différents, qui se retrouvent suite au décès de leur père.
Thomas, atteint de schizophrénie, passe son temps sur son ordinateur à se balader dans toutes les villes du monde et mémorise tous les lieux. C’est d’après lui sa mission pour la CIA et son interlocuteur principal est Bill Clinton.
De l’autre côté Ray est un illustrateur, qui avait déménager de la maison familiale. Il est donc venu pour régler les affaires liées à l’héritage mais aussi éclaircir la situation sur la mort de son père, car pour lui il y a des incohérences.

Quand Thomas est témoin du meurtre, il ne sait pas quoi faire mais il décide de prévenir son frère. Au début, Ray ne le croit pas, mais pour lui faire plaisir il va se prendre au jeu. Et c’est là, qu’ils vont tous les deux se retrouver au milieu d’une conspiration.

Il y a beaucoup de suspense dans ce livre et un bon rythme, pleins de pistes différentes à suivre, et pleins de fausses pistes aussi. Mais les fils de l’histoire se rattachent assez facilement ensemble. Mais ce livre montre aussi délicatement les problèmes rencontrés avec la maladie de Ray et aussi la frustration que les membres de la famille peuvent subir.

C’est donc un livre que j’ai vraiment aimé, il mélange suspense, humour, relation familiale, maladie, violence et politique. Je le trouve vraiment complet. Et le petit plus, c’est qu’il nous surprend et ce jusqu’à la dernière ligne. Je vous le conseil donc, et j’espère que vous l’aimerez.

28 oct. 2014

Requiem pour Sascha, tome 2 : Dies Irae de Alice Scarling

J’ai tellement aimé le tome 1, que je me suis dépêchée de lire la suite : Requiem pour Sascha tome 2 Dies Irae de Alice Scarling et je l’ai trouvé aussi bien, voir mieux que le premier tome.






Résumé :
Je croyais que découvrir enfin mes origines m’apporterait la paix… je n’imaginais pas que ce serait un aller simple pour l’enfer. Littéralement. Destinée à déclencher l’Apocalypse, j’ai fui Lucifer. Mais le sulfureux et insupportable général démon envoyé pour me ramener m’a mise face à un choix impossible : sacrifier l’homme que j’aime ou condamner l’humanité toute entière.
Devinez ce que j’ai choisi ?






Ce tome 2 enchaîne directement après les événements du tome 1, si vous n’avez pas lu le tome 1, cliquer ICI pour savoir mon avis et avoir le résumé, et passez votre chemin sinon vous aurez moins de suspense en lisant le premier tome.

Elle se retrouve très vite entre Raphaël et un général de l’Enfer, qu’elle avait déjà rencontré, Zekiel. Elle doit faire un choix, entre sauver Raphaël et sauver le monde, choix qu’elle fait très rapidement, elle se retrouve donc très vite de retour en enfer.

Ce séjour va s’avérer bon pour elle, car elle va devenir plus forte, elle va apprendre à résoudre ses problèmes au lieu de les fuirs. Elle va aussi apprendre à développer ses dons et afin en découvrir un peu plus sur l’enfer tout en resserrant les liens avec son père.

Ce tome est bourré d’actions, de romance et d’humour, ça a été un véritable plaisir à le lire, et quel plaisir de la voir évoluer de cette façon, je l’apprécie en plus dans ce tome que dans le précédent.

Par contre comme pour le premier tome, la fin de celui-ci m'a encore laissée sur ma fin, ça se fini en apothéose, j’espère que ce qui s’est passé dans les dernières lignes de sera pas définitif, mais bon je fais confiance à l’auteur pour m’ensorceler et me surprendre dans le prochain et dernier tome. Donc vivement janvier prochain pour avoir la suite :)

26 oct. 2014

La Sélection, tome 2 : L’Elite de Kiera Cass

Vu que j’ai bien aimé le premier tome, je me suis attaquée à la suite : La Sélection, tome 2 : L’Elite de Kiera Cass

Résumé :
La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Elite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.
Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l’amour qu’elle éprouve depuis l’enfance pour Aspen, garde royal qu’elle croise tous les jours dans les galeries, et à sons sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales…
Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie…
Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.


Je suis un peu mitigée sur ce tome, même si je l’ai dévoré comme le premier, ça tourne un peu en rond, enfin je trouve ^^
Bon pour un revenir à l’histoire, ça en est toujours à la sélection mais les candidates ne sont plus que 6 et au niveau de la compétition ça change un peu, c’est plus animé, ce qui rend l’histoire un peu plus dynamique. Les futurs princesses doivent montrer ce qu’elles sont capables de faire au niveau des relations publiques en organisant un banquet pour accueillir une délégation et en présentant un projet d’œuvre de charité. Ca fait un peu bouger les choses, ce qui est appréciable.

On découvre aussi différentes facettes des personnages, comme la reine, le roi et aussi l’histoire / la passé de Maxon. Sinon le point central de l’histoire c’est l’hésitation de America entre Maxon et Aspen. Elle passe la majorité a changé d’avis sur l’un puis sur l’autre, dès que quelqu’un dit quelque chose ou qu’elle aperçoit quelque chose, ça la fait hésiter et passe son temps a préféré Maxon puis Aspen. Honnêtement, ça m’a un peu agacer car on dirait qu’elle est incapable de prendre une décision par elle-même, ça tourne un peu en rond a ce niveau là… mais bon ce n’est que mon avis ^^ Je dois aussi préciser qu’il n’y a pas que du négatif sur America, son caractère bien tranchée, qui fait qu’elle ne se laisse pas marcher sur les pieds est toujours appréciable car c’est toujours un contraste avec les autres candidates.
Et puis on voit aussi des amitiés se créer, des nouvelles connaissances etc… Sinon certain personnage ne change pas : tel que le père de America qui trouve toujours les bons mots, et Lucy, Mary et Anne sont toujours aussi sympathique.

Dans ce tome, les Renégats attaquent, ce qui fait un peu d’action. Malheureusement, on n’en apprend pas grand chose de plus sur eux mais il y a des débuts de pistes et on se rend compte que certains n’attaquent pas que pour attaquer, mais qu’ils cherchent quelque chose. Quoi ? On n’en sait rien encore, même si on peut avoir des doutes. Et une des réactions qu’a eu une des renégates m’intrigue pas mal (je n’en dirais pas plus). Et on découvre aussi dans ce tome un « secret royal » en quelque sorte, mais on n’aura pas le fin mot dans ce tome.

Donc au final, je suis assez partagée sur ce tome là, je le trouve un peu sans plus, par contre, on a de plus en plus de petits éléments qui nous laisse imaginer un très bon tome 3. Vu que maintenant je suis quand même bien embarquée dans l’histoire, j’espère que la suite ne va pas me décevoir et j’espère le savoir assez vite :)


Pour en savoir plus sur le tome 1, c'est ICI
Pour en savoir plus sur la suite, le tome 3 c'est ICI

25 oct. 2014

In the After de Demitria Lunetta


A force d’entendre parlé du livre In the After de Demitria Lunetta, ça m’a rendue curieuse et je ne savais pas trop a quoi m’attendre car les gens avait adoré soit détesté l’histoire. C’était donc tout ou rien, et heureusement pour moi j’ai adoré ce livre. Dès les premières pages, j’ai accroché à l’histoire et j’ai dévoré le livre très vite, Et je n’est vraiment pas était déçue.

Résumé :
Ils entendent le plus léger bruit de pas...
Ils sont plus rapide que le plus dangereux des prédateurs
Et leur traque ne prendra fin qu'à votre dernier souffle !
Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. A l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?
Elle qui a perdu tous les siens parviens tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !


L’histoire commence tout de suite dans l’action, on voit Amy évoluer dans un monde qui a été envahi par des créatures, elle ne sort plus que le nuit, car là nuit Ils sont plus calme et voient moins bien. Cela fait déjà trois ans que Amy vit en autarcie, trois ans qu’elle ne parle plus, trois ans qu’elle ne fait que survivre.

Amy est très chanceuse d’une certaine façon car grâce à sa mère qui avait parfois des informations importantes / confidentielles chez elle, elle est équipée d’une grille électrifiée qui encercle sa maison et qui donc la protège des Autres. Et grâce à son père écolo, la maison est aussi autosuffisante que possible, elle a donc encore de l’eau de l’électricité et un jardin sur le toit de sa maison. C’est grâce à tout ça, qu’elle a pu survire lorsqu’Ils sont arrivés.

Depuis tout ce temps passé de ce monde qu’elle appelle l’Après, elle s’est très vite adaptée, elle se déplace sans bruit, sans se faire remarquer et elle fait tout pour protéger Baby. Amy a découvert Baby quelques temps après Leurs apparitions et depuis elles sont très proche comme de vraies sœurs et elles ont trouvé une façon pour communiquer sans parler. Amy à besoin de Baby, c’est son pilier, elle l’empêche de devenir « folle » et vice versa. J’ai trouvé leur relation très touchante.

Les choses changent à la deuxième partie du livre, quand elles croisent le chemin de certains survivants. L’ambiance n’est plus la même, et au niveau de l’écriture j’ai mis un peu de temps a m’adapter car il y a pas mal de flashs back, on se retrouve à deux époques (pas si éloignées quand même), mais il m’a fallu un petit temps d’adaptation car je ne comprenais pas tout au début. Je pense que ça à été fait pour que l’histoire garde un certain rythme, mais bon ce n’était pas forcément nécessaire de faire comme ça mais bon ça n’empêche pas de comprendre l’histoire.

Le dénouement final du livre est un peu surprenant, mais plus on ce rapprochait de la fin plus on pouvait entrevoir des indices qui nous orientait un peu vers cette révélation. Ca nous permet de comprendre certaines choses, certains comportements qu’on a pus lire auparavant.
A la fin, on voit bien que les choses ne sont pas finies et je n’ai qu’une hâte et c’est de savoir ce qui va ce passer par la suite.

Donc comme vous avez pu le comprendre j’ai vraiment aimé ce livre, il y a des scènes d’actions, des relations intéressantes, des personnages attachants et une intrigue bien ficelée. Je n’ai qu’une hâte, c’est d’avoir la suite de l’histoire.
J’espère donc que vous aimerez aussi ce livre ;)

24 oct. 2014

Zombies : Un horizon de cendres de Jean-Pierre Andrevon

Bon hier vu que j’étais d’humeur à lire un livre avec des zombies, j’ai décidé de lire Zombies : Un Horizon de cendres de Jean-Pierre Andrevon.

Résumé :
Premier jour : Au loin, il y a votre voisin. Vous lui faites un signe avant de poursuivre votre route. Jusqu’au moment où vous réalisez que le voisin en question est décédé depuis des semaines.
Troisième jour : Vous ne décollez plus de la télé, qui enchaîne les émissions spéciales. Partout dans le monde les morts se réveillent. Apathiques, ils errent au royaume des vivants…
Cinquième jour : Paralysé de trouille et de dégoût, vous regardez votre femme serrer dans ses bras, au beau milieu de votre salon, un chose qui, un jour, fut sa mère…
Huitième jour : Votre femme vous a quitté après que vous réduit en cendres l’ignominie qu’elle appelait « maman ». Derrière vos volets cloués, alors que le chien ne cesse de geindre, ils rôdent.
Neuvième jour : La télé diffuse un reportage au cours duquel on voit une de ces choses dévorer un chat vivant… Ils sont désormais des millions et vous ne vous posez qu’une question : mon monde n’est-il pas désormais le leur ?


Déjà rien qu’en lisant le résumé du livre, on sait déjà ce qu’il va ce passer (enfin plus ou moins, dans les grandes lignes) pendant la première partie du livre. La phase pendant laquelle commence l’apparition et la description des zombies. La seconde partie est différente, ça bouge plus car là les humains essaient de stopper / ralentir la propagation des zombis en essayant différentes méthodes pour les tuer.

L’histoire est écrite du point de vue de Kemper, vu qu’au final on lit son journal / ses mémoires. Ce personnage est loin d’être un surhomme comme on peut le voir dans d’autres livres de zombies, il n’est pas super intelligent, pas super fort, pas un chef ni  un pro du dégommage de zombies. Comme vous l’avez compris, il est monsieur tout le monde, il subit et réagit en même temps que tout le monde l’évolution de la situation et fait ce qu’il pense être bien, logique et parfois ce qu’on lui ordonne.

Mais il est reste aussi très lucide sur la situation, ils se posent des questions qu’on pourrait soit même se poser dans sa situation : Que faire si les membres de sa famille morts réapparaissaient ? Priorité à qui, les vivants ou les morts ? Ils comparent aussi les décisions prises avec les événements du passé, et se demande aussi a un certain point si la terre ne serait pas mieux sans la présence des hommes, car au final les zombies n’abîmeraient pas notre planète.

Dans le livre on peut aussi voir les différentes réactions possibles face à un tel événement, les fanatiques (pas si fanatiques que ça au final) qui parlent de fin du monde, d’autres qui trouvent ça normal et les accueils a bras ouvert, ceux qui décident de prendre les armes et de les combattent. Et le problème de savoir quelle décision prendre officiellement au sujet des zombies (décisions qui évolueront en fonction des découvertes sur eux)

Par contre, il ne faut pas s’attendre à une histoire qui fait peur, car ce n’est vraiment pas ça le thème du livre. Mais ça n’enlève rien a l’intérêt de l’histoire, je me suis plongée dedans très facilement et je n’avais qu’une hâte, c’est de voir comment les choses allaient évoluer.
Je vous conseil donc se livre, car c’est très agréable à lire. J’en garderais un très bon souvenir et j’espère que vous aussi ;)

23 oct. 2014

Snowblind de Christopher Golden

J’ai découvert ce livre par hasard hier et je ne le regrette vraiment pas, c’est Snowblind de Chirstopher Golden




Résumé : Au cours d’une terrible nuit d’hiver, la petite ville de Coventry fut frappée de plein fouet par une tempête de neige. D’une rare violence, celle-ci emporta avec elles plus d’une dizaine de victimes, à jamais perdues dans l’immensité blanche. Des familles entières furent brisées en une seule nuit, et l’existence des habitants de la petite ville en fut changée à jamais.
Douze ans plus tard, la vie a repris son cour à Coventry, même si subsiste chez les survivants une angoisse aussi sombre qu’irrationnelle à l’approche de l’hiver. C’est alors qu’une nouvelle tempête s’annonce, plus terrifiante encore que la précédente… car cette fois, les disparus de cette fameuse nuit maudite sont de retour.




On peut un peu comparé ce roman a une histoire classique de fantômes et/ou de monstres de glaces, mais pas seulement. Christopher Golden, nous fait aussi réfléchir sur les différentes façons de gérer la perte d’un être cher et les sentiments éprouvés (tristesse, colère, culpabilité…) ainsi que les possibilités d’avoir une seconde chance.  On peut philosopher aussi sur que représentent ces fameux monstres de glace, ça je vous laisse le faire ^^
Je préfère plutôt retenir que Snowbling est un roman d’horreur :)

Car en effet, il ne faut pas oublier le reste de l’histoire. Le roman est centré autour des deux grosses tempêtes de neige qui s’abattent sur Coventry avec douze ans d’écart. Depuis la première tempête avec toutes ces disparitions, les gens on peur/angoisse dès qu’une tempête est annoncée, ils sont nerveux et préfèrent, en majorité, rester chez eux. Lors de cette première tempête, des enfants parlent pour la première fois de monstres de glace, mais personne ne les croira…, enfin jusqu'à la deuxième tempête.

Et c’est justement grâce à cette deuxième tempête qu’on apprend le pourquoi des événements de la première tempête, grâce à ces fameux fantômes. Même s’il y a plus d’une dizaine de personnages, ce qui m’a fait un peu peur au début car j’avais peur de ne rien comprendre, ça n’a pas posé de problème et ça m’a permis de m’attacher à plusieurs personnage dont par exemple le pauvre Shérif qui est resté traumatisé depuis la première tempête. 

Dès les premières pages du livres, je suis tout de suite entrée dans l'histoire, grâce aux phrases brèves concise qui nous mets tout de suite au coeur de l'histoire. Et les 70 premières pages, on peut les considérées comment l'introduction des personnages et de l'ambiance, elles posent les bases du roman, car elles ne font que décrire les événement de la première tempête, ce qui est loin d'être superflu.

Donc au final c’est un très bon roman d’horreur, je l’ai tellement adoré que je l’aie lu d’une traite ^^, avec une intrigue originale et qui m’a surpris jusqu'à la dernière ligne du livre.
A essayer absolument si vous aimé les thrillers surnaturels ou les histoires d’horreur

22 oct. 2014

Avenue des Géants de Marc Dugain

Je viens de finir de lire le livre : Avenue des Géants de Marc Dugain, certes il n’est pas tout récent mais il m’a vraiment plus.






Résumé : Al Kenner serait un adolescent ordinaire s’il ne mesurait pas près de 2,20 mètres et si son QI n’était pas supérieur à celui d’Einstein. Sa vie bascule par hasard le jour de l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Plus jamais il ne sera le même. Désormais, il entre en lutte contre ses mauvaise pensée. Observateur intransigeant d’une époque qui lui échappe, il mène seul un combat désespéré contre le mal qui l’habite.






Inspiré d’un personnage réel, « Avenue des Géants », récit du cheminement intérieur d’un tueur hors du commun, est aussi un hymne à la route, aux grands espaces, aux mouvements hippies, dans cette société américaine des années 60 en plein bouleversement, où le pacifisme s’illusionne dans les décombres de la guerre du Vietnam.

Ce livre est inspiré dans l’histoire vraie du tueur en série Edmund Kemper qui défraya les chroniques dans les années 60 avec 2-3 éléments différents. Je ne connaissait pas ce tueur avant de lire ce livre, mais après ma lecture, ça m’a vraiment rendue curieuse de connaître la vraie histoire.

Pendant tout le roman, Dugain nous fait faire des aller-retour entre Al Kenner en prison et Al Kenner dans le passé. Toute l’histoire est racontée depuis le point de vue de Al, on est dans sa tête, on suit le déroulement de ses pensées, on apprend à la connaître.

L’histoire commence le jour de l’assassinat de J.F.K. le jour où il tue ses grands-parents qui s’occupaient de lui, meurtres pour lesquels il cherche une justification car il ne veut pas être considéré comme « fou ». Si il vivaient chez eux, c’est parce que son père s’étaient remarié et ne voulait pas de lui et que sa mère, non plus, ne voulait pas de lui. Le dernier point est important car tout au long du livre on sait que Al qui en veux a sa mère pour son comportement cherche quand même en avoir son amour. Cela va aussi se faire ressentir au niveau de ses relations avec ses femmes tout au long de sa vie.

Ce qui a fait que pendant une grande partie du livre j’ai ressentie de la compassion et de la pitié pour lui car il ne cherchait qu’a avoir un contact avec sa mère, ce qu’elle lui a toujours refuser. De plus, ce refus et peut-être aussi son enfance, a fait de lui un être qui n’éprouvait aucune réelle émotion, sauf pour le policier Duigan et sa fille Wendy car c’était les seules personnes a s’inquiéter pour lui, à l’apprécier.. enfin c’était les seuls à le considérer comme un être humain.

Le rythme du livre est très bien fait, les phrases sont plutôt courte, on a l’impression, lors des flashs back, d’être en direct dans la tête du tueur. Et je ne vous parle même pas de la fin, ca se termine en apothéose, même si on voit des éléments qui nous font douter de plus en plus, la fin m’a quand même surprise, c’est riche en révélation et parfois le contre coups est dur à encaisser pour les autres personnages.

Donc vous l’avez compris, j’ai vraiment adorer ce livre, il est bouleversant, captivant, terrifiant et prenant. A certain moment, il peut être « dur » a lire à cause des meurtres et aussi parce que on se trouve dans la tête du tueur et on se rend compte qu’il n’éprouve vraiment pas de compassion.
C’est donc un livre que je vous recommande vivement.

21 oct. 2014

La Sélection, tome 1 de Kiera Cass

Je suis tombée sous le charme de la magnifique couverture de ce livre : La Sélection, tome 1 de Kiera Cass

Résumé : Elles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'oeil des caméras... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...





Si j’ai flashée sur ce livre c’est débord grâce à ça couverture, j’ai foncé dessus ! Mais ensuite j’ai quand même regardé le résumé et je me suis dit pourquoi pas, ça n’avait pas l’air extraordinaire, mais je ne suis dis que ça me passerais le temps, donc comme vous l’avez compris, je ne m’attendais pas a grand chose, juste a une histoire classique d’amour avec un prince charmant. Et j’ai été agréablement surprise quand j’ai commencée la lecture.
Tout d’abord, le style d’écriture est très fluide, très agréable, j’ai tournée les pages sans m’en rendre compte.
Sinon, au niveau de l’histoire, ça fait un peu penser au bachelor, car comme le prince s’approche de l’age pour se marier, toutes les jeunes filles du royaume en age de se marier peuvent envoyer leurs candidatures pour faire parties des 35 jeunes filles sélectionner qui devront gagner les faveurs du prince et bien sur de ses parents aussi.
Même en n'étant pas spécialement fan de ce genre d’histoire, j’ai trouvée les personnages attachant, l’histoire change aussi un peu des clichés habituels, car America Singer, se sens obligée vis-à-vis de ses parents d’envoyer sa candidature et aussi de continuer l’aventure une fois sélectionner, car à chaque jour resté dans le palais la famille touche de l’argent et ça leur permet aussi de monter dans la hiérarchie de leur société (vu qu’ils ont un système de castes), même si elle n’est vraiment pas intéressée par le prince vu qu’elle aime déjà quelqu’un. Ce qu’elle n’hésite pas à dire, vu qu’elle a un sacré caractère, qui fait qu’elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense (entre autre ^^).
Mais bon les choses vont se compliquer, comme vous pouvez vous en douter, entre complots, compétitions, amitiés et faux-semblants, ses nouvelles relations, on ne s’ennuie vraiment pas. L’histoire se lit très bien, la grande majorité des personnages sont attachants et j’étais vraiment curieuse de voir comment les choses allaient évoluer.
C’est donc un bon livre, léger, très agréable à lire, que je conseil vraiment.

Pour en savoir plus sur le tome 2, c'est ICI
Pour en savoir plus sur le tome 3, c'est ICI

Du sang dans la baltique de Viveca Sten

Donc voici : Du sang dans la baltique de Viveca STEN, je suis tombée par hasard sur ce livre, mais je n'est vraiment pas été déçue.


Résumé : Par une belle journée de juillet, une foule impatiente assiste au départ du Tour de Gotland, la plus importante régate d'Europe du Nord. Mais le voilier qui fait la course en tête abandonne soudainement. Son skipper, le vice-président de la prestigieuse Royal Swedish Yachting Society, vient d'être abattu. Et si cet avocat très médiatique, père de famille respectable, n'était pas celui que l'on croit ?
Maitresse bafouée, concurrent jaloux... la liste des suspects s'allonge au fur et à mesure d'une enquête délicate où l'inspecteur Thomas Andreasson tente de percer à jour une élite mondaine prête à tout pour sauver les apparences. Même à tuer une seconde fois...



J’ai vraiment bien aimée la façon dont le livre a été construit. On suit l’enquête menée par Thomas et sa coéquipière Margit pour résoudre le meurtre de l’avocat Oscar Juliander, on passe par toutes les différentes étapes de l’enquêtes, des suppositions, des interrogatoires, des différentes pistes, indices, etc…
De plus, on ne se limite pas seulement à la vie professionnelle des différents personnages, on découvre aussi leur vie privée, et vu que le livre est composé de petits chapitres, c’est assez facile de se repérer par savoir qui est qui, qui fait quoi, qui pense quoi, ça rend la lecture encore plus agréable.
Au début, on découvre différents personnages qui n’ont pas l’air d’avoir quoique ce soit en commun, mais au fur et à mesure des pages on voit les liens se créer. Donc comme vous pouvez le comprendre, ce n’est pas un polar d’action, tout ce fait en douceur, mais ça n’enlève vraiment pas l’intérêt de l’histoire/enquête. Et vu que le déroulement de l’enquête se passe lentement, ça nous laisse le temps d’analyser les indices et de chercher le vrai coupable et aussi de voir toutes les fausses pistes.
En tout cas, cette lecture a été un vrai plaisir, je l’ai très vite lu, impatiente de découvrir le coupable, et j’ai été surprise jusqu'à la fin, je n’avais pas trouvé le coupable, jusqu'à la fin, l’auteur arrive à garder le suspense. Je le conseille vivement :)

Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa de Alice Scarling

Zoom sur, le roman bit-lit, Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa de Alice Scarling



Résumé : Sous ses apparences de jeune femme bien dans sa peau, Sascha dissimule de lourds secrets. Orpheline, elle ignore tout de ses origines et surtout d'où lui vient son pouvoir étrange : elle peut posséder les gens d'un simple contact, qui lui suffit à échanger de corps. Elle s'en sert pour voler et traquer les vampires qui ont massacré sa famille adoptive. Jusqu'au jour où elle rencontre Raphaël. Immunisé à son pouvoir (et à ses charmes), le mystérieux jeune homme va lui donner les moyens de sa vengeance... au risque de la conduire à sa perte.




Ce premier tome appartient a la bit lit, pur et dur, l'intrigue est bonne, par contre le style d'écriture est plutôt brute, si vous êtes fan de la "belle plume" passer votre chemin, car dès le début on se rend compte que le langage très familier fait loi dans ce livre. Personnellement, ça ne m'a pas vraiment dérangée, vu que je suis rentrée assez vite dans l'intrigue de l'histoire.
Pour revenir à l'histoire, Sascha est une fille assez perdue et seule, qui passe son temps à errer dans des endroits très fréquenter pour augmenter ses chances de croiser des vampires. Elle les hait depuis que certains d'entre eux sont venus massacrer les nonnes qui l'avaient élevée, et a donc décidé de se lancer dans la chasse aux vampires, grâce à son don qui lui permet de posséder les personnes qu'elle touche. L'inconvénient de son don est qu'après une possession, elle a une énorme migraine et une grande envie de sexe, ce qui ne facilite pas vraiment ses relations avec les "humains"
Mais les choses vont changer quand elle va rencontrer le mystérieux Raphaël, qu'elle ne peut pas posséder, qui a l'air d'avoir pas mal de secrets et qui l'accepte comme elle est, avec ses pouvoirs. Vous pouvez deviner la suite des événements tout seul ;) Mais grâce à lui elle va apprendre pas mal de chose sur ce monde caché et pouvoir trouver de nouveaux moyens de se venger, et cela va aussi lui permettre d'en découvrir plus sur ses origines.
Dans ce livre Alice Scarling, change aussi un peu l'univers "classique" de la bit lit, avec une héroïne qui n'a quasiment aucune des qualités habituelles, des relations inhabituelles, et l'univers est aussi différent, ce qui est agréable car on peut le découvrir en même temps que Sascha.
Donc si vous êtes fans de la bit lit classique avec vampires, démons, sorciers, etc... vous allez surement apprécier ce livre. Par contre, je dois vous avertir que si vous accrochez à ce tome, vous allez devoir vite aller acheter le deuxième tome, car celui-ci nous laisse sur notre faim car il s'arrête en pleine action, je me suis dit : Et après ?


Pour en savoir plus sur le tome 2, c'est ICI

Trylle, tome 1 : Echangée, de Amanda Hocking

Voici le tome 1 de la série Trylle : Echangée, écrit par Amanda Hocking

Résumé : Le jour de ses six ans, persuadée que sa fille est un monstre, la mère de Wendy Everly essaie de la tuer. Onze ans plus tard, Wendy découvre que sa mère n'avait peut-être pas tort. Elle n'est pas celle qu'elle a toujours cru être. Sa vie entière chavire et tout ceci a cause de Finn Holmes. Chacune de ses rencontres avec ce garçon mystérieux, qui passe son temps à l'observer, la secoue profondément... même si ce trouble est sans doute plus lié à son attirance pour lui qu'elle ne veut bien l'admettre. Il ne lui faudra pourtant pas longtemps pour qu'il lui révèle la vérité : Wendy est une enfant substituée, qui a été échangée à la naissance - et il est venu pour la ramener chez elle. Wendy est sur le point de partir pour un monde magique dont elle ignorait jusq'uà l'existence, un monde à la fois merveilleux et effrayant pour lequel elle doit quitter son ancienne vie, afin de découvrir qui elle est supposée devenir.


Si j'ai lu ce livre, c'est parce que je trouvais la couverture vraiment belle, ça a donc attiré mon attention, par contre je tiens à préciser que ce livre est plus orienté pour les jeunes/ados.
Les premières pages du livre, ne m'ont pas vraiment rassurée car ça ressemblait à l'histoire classique d'une jeune fille qui n'arrive pas à s'intégrer où qu'elle aille et qui passait donc son temps à aller de lycée en lycée, et qui tombe amoureuse du mystérieux nouveau de sa classe. Mais bon, cette impression, ne dure que quelques pages.
En effet, à partir du moment où Finn lui annonce qu'elle fait partie du peuple des Trylles (ce nom désigne ici les Trolls, mais des Trolls un peu différents des Trolls habituels), l'histoire prend une autre tournure. On apprend en même temps que Wendy comment fonctionne la société des Trylles, on rencontre sa mère, qui n'est pas très chaleureuse, elle rencontre aussi différentes personnes, dont on ne connaît pas vraiment leurs réelles intentions, on comprend assez vite que les choses sont plus complexes que ce qu'elles paressent être.
L'histoire est intéressante car, sans parler de la romance naissante entre Wendy et Finn, on la voit essayer d'intégrer la société des Trylles, voire même de se préparer à la diriger vu qu'elle est au final la fille de la reine, qui n'a vraiment pas les mêmes valeurs qu'elle, vu que l'apparence, la richesse et le pouvoir sont primordiaux pour eux. Et vu que la société des Trylles est une monarchie, on voit assez rapidement des complots se former car il y a aussi l'ennemi des Trylles, les Vitras, qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour faire en sorte de récupérer Wendy.
Dans ce premier tome, on est plus dans la découverte de ce nouveau monde avec aussi un peu d'action quand même, tous les éléments se mettent doucement en place pour la suite de la trilogie et on peut entre apercevoir ce que la suite nous réserve,ce qui donne envie de lire le tome 2 :)

Vous pouvez retrouver ICI, mon avis sur le tome 2

L'oubli, de Emma Healey

Bonjour,
Pour commencer, voici l'un des derniers livres que j'ai lu : L'oubli de Emma Healey
Résumé : C'est l'histoire de Maud qui ne cesse de retrouver des bouts de papier dans ses poches, avec ce simple message, Elisabeth a disparu. Le plus troublant : c'est sa propre écriture. Mais elle ne se souvient pas d'avoir écrit ces mots. Maud ne se souvient d'ailleurs plus de grand-chose ces derniers temps. Elle ne se souvient plus de l'heure, ni si elle a mangé, ni si sa fille est venue la voir. Ce qu'elle sait, en revanche, c'est qu'elle n'a pas vue sa vieille amie Elizabeth depuis longtemps. Mais, lorsqu'elle tente d'alerter ses proches, elle a droit a des sourires indulgents, personne ne la prend au sérieux. Elle est septuagénaire et on la traite comme une enfant de 4 ans. Malgré tout, Maud est de plus en plus persuadée que quelque chose est arrivé à Elizabeth. De la même façon que quelque chose est arrivé cinquante ans plus tôt à sa propre soeur aînée, Sukey, dont la disparition ne fut jamais élucidée. Maud ferait-elle un transfert inconscient ? Confondrait-elle le passé et le présent ? Mais n'y a-t-il pas tout autant de mystères autour d'elle aujourd'hui qu'à l'époque ? Maud va bientôt devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé... et son son présent.
C'est un livre très touchant et terrifiant à la fois, car ,en effet, on se retrouve très vite plongé dans l'esprit de Maud, une vieille femme atteinte par la maladie d'Alzheimer. On se rend vite compte que ses souvenirs, surtout ceux du présent, partent très vite en petits morceaux, on voit très rapidement qu'elle essaie de se dépêtrer avec ses aides ménagères, qu'elle est obligée de tout noter sur des petits bouts de papier pour ne pas oublier, etc...
Mais même si ce livre est assez sérieux, et un peu inquiétant, à sa façon, il y a quand même des notes d'humour : "Parfois, quand je range ou que je fais du vide, je tombe sur des photographies de ma jeunesse, et ça me fait toujours un choc de les voir en noir et blanc. A mon avis, ma petite-fille est persuadée que nous avions tous la peau grise, les cheveux ternes, et que chaque photo était prise à l'ombre. Pourtant, je me souviens que la ville était presque trop éclatante de couleurs, quand j'étais gamine. Je me rappelle du bleu profond du ciel, du vert foncé des pins qui le transperçaient, du rouge vif des maisons en briques et du tapis orange d'épines de pin sous nos pieds. Aujourd'hui, même si je suis sûre que le ciel est parfois encore bleu et que la plupart des maisons sont toujours là, les couleurs semblent fanées, comme si je vivais désormais moi-même dans une vieille photographie."
De plus, on se prend vite au jeu de savoir ce qui est arrivé à Elizabeth, sa meilleure amie, et à Sukey, sa grande soeur. On se rend compte que les soupçons de Maud sont loin d'être infondés, mais avec sa mémoire on a toujours quelques doutes. C'est un véritable puzzle à reconstituer car on a beaucoup de flashs-back de son passé, tout au long de son enquête pour savoir ce qui est arrivé à son amie Elizabeth. C'est un polar très haletant et captivant, ça nous donne vraiment l'envie de savoir le fin mot de toute cette histoire.
C'est un livre très touchant, car il mélange la maladie d'Alzheimer et une enquête palpitante, avec un personnage principal, Maud, très attachant.
C'est donc un livre que je conseille fortement, que ce soit pour les passionnés de polar, ou les autres, car c'est vraiment un nouveau style très agréable à lire. Pour un premier roman, Emma Healey, met vraiment la barre haute, je suis impatiente de lire son prochain roman.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...